Promotions

A quoi ressemble mon orchidée Cypripedium à travers les saisons:

Phase de croissance de l'Orchidée Cypripedium

Les nouvelles pousses de Cypripedium apparaissent en général au cours du mois d’avril; à l’exception des Cypripedium formosanum, plus précoces, qui émergent souvent dès le début du mois de mars et les Cypripedium reginae, plus tardifs. Une fois amorcée, la croissance de la végétation est très rapide; en 3 à 5 semaines le feuillage s’est épanoui. La floraison s’étend de fin avril à début juin. A la fin de l’été, le feuillage jaunit puis fane avant de disparaître complètement. Les Cypripedium entrent alors en dormance hivernale. Lorsque les feuilles sont complètement fanées, les tiges peuvent être coupées en conservant une hauteur de 5 cm. Prenez soin de ne pas endommager les éventuelles nouvelles pousses déjà présentes.

Au fil des années et des cycles successifs de croissance et de dormance, les Cypripedium se fortifient mais également se multiplient grâce à l’apparition annuelle de nouveaux rejets.

Rejoignez le club Phytesia

Dormance hivernale

Les cypripedium sont les orchidées vivaces les plus résistantes face au froid. La majorité des espèces, exception faite des Cypripedium formosanum, franchetti, et japonicum, résistent sans crainte à des températures inférieures à -30°C, -40°C.

Durant l’hiver, la plante persiste sous forme de rhizome et ne requiert aucune protection spéciale.

Plantation

Les Cypripedium sont les orchidées de jardin les plus exigeantes en ce qui concerne leur substrat. Si votre terrain est très compact ou argileux, nous vous conseillons de réaliser une poche de plantation. Creusez une cuvette d’environ 40 cm, recouvrez son fond d’une couche de drainage (pierre de lave ou cailloux fins) et remplissez-la par le substrat conseillé ci-après.

Les Cypripedium se plaisent dans les sols pauvres en matière organique et bien drainant. Il est conseillé d’aérer le sol à l’aide de substrat minéral (au moins 50%) tels que du sable, de l’argex, de la perlite ou idéalement de la pierre de lave (vulca). Comme matière organique, vous pouvez ajouter un peu d’écorce de pin finement broyée, un compost à base de feuilles ou de fibres de coco.

Il est important que les rhizomes des Cypripedium ne sèchent pas en été mais également qu’ils ne soient pas immergés en hiver. Les différents substrats minéraux assureront une bonne rétention d’humidité en été tout en favorisant un bon drainage durant l’hiver.

Pour un résultat optimal, nous vous conseillons le terreau PHYTESIA (mélange déjà préparé de tourbe, de pierre de lave et de fines écorces) spécifique pour les orchidées de jardin.

Quand planter ma Cypripedium ?

Nous conseillons de re-planter votre Cypripedium dés réception (sauf si il est fleur au moment de l’achat, nous conseillons alors d’attendre la fin de la floraison). Il n’est pas recommandé de laisser l’orchidée de jardin dans son pot de culture car elle est alors plus sensible aux chaleurs et à la sécheresse estivale ou au froid hivernal.  Les Cypripediums  apprécient  les sols sablonneux ou minéraux mais n’aime ni la tourbe pure ni le terreau. Si le sol de votre jardin est très imperméable, il est conseillé d’ajouter des substrats minéraux ( pierre de lave, sable, granulés d’argile) afin de l’assouplir. 

Exposition

Au jardin, nous conseillons d’installer les Cypripedium dans un endroit frais, ombragé ou semi-ombragé. Un ensoleillement aux heures les plus chaudes de la journée est à éviter.

Fertilisation et traitements anti-nuisibles

Les Cypripedium apprécient peu les fertilisants. Vous pouvez toutefois utiliser (avec modération) un engrais à libération lente tel que l’Osmocote. Celui-ci peut être appliqué au printemps lorsque les germes commencent à sortir de terre.

Si votre jardin est fréquemment envahi de limaces, nous recommandons vivement l’utilisation d’anti-limaces, au moins lors de l’émergence des nouvelles pousses au printemps. En effet, les jeunes germes de Cypripedium sont particulièrement attractifs pour ces nuisibles.

Orchidées