Promotions

Nouveaux produits

PrestaShop

Bien choisir son Orchidée de Jardin

Publié le : 03/05/2019 14:22:05
Catégories : Culture , Généralités

Bien choisir son Orchidée de Jardin

Au fil des années, la gamme d’orchidées de jardin proposée par Phytesia s’est considérablement élargie de telle sorte qu’aujourd’hui une cinquantaine de variétés sélectionnées sont proposées à la vente.

Naturellement, toutes ces orchidées vivaces ne se développent pas dans des environnements similaires. Certaines sont présentes à l’état sauvage en sous-bois, d’autres préfèreront des pelouses humides, des prairies sèches ou encore des bords d’étangs ou de ruisseaux. Le respect, le plus possible, des conditions propres à chaque variété est évidemment source de succès.

  

Quels sont donc les facteurs importants pour réussir la culture des orchidées ?

 

Cypripedium

La grande majorité des Cypripedium survivent à des températures largement négatives pendant la période de repos hivernale. Le gel est très rarement la cause d’un problème en culture. Par contre les Cypripedium apprécient les emplacements qui restent frais et humide l’été. Bien plus que le gel, la sécheresse estivale ou l’excès de chaleur estival peut causer des problèmes. Le rhizome des Cypripedium ne peut jamais sécher complètement pendant l’été. C’est pour cette raison que nous conseillons plutôt un emplacement protégé du soleil aux heures les plus chaudes de la journée (éviter le soleil entre 11 et 18 heures). Privilégiez également des environnements boisés. La fraicheur de la soirée ou de la nuit permettra à la plante de ‘récupérer’ même en cas de fortes chaleurs diurnes.

Idéalement, le sol à l’emplacement de la plantation devra rester humide en été. Un sol argileux (mais pas trop compact convient très bien). Pour vous aider à garder une certaine humidité, n’hésitez pas à incorporer 10 à 30% de pierre de lave (pumice) qui a la capacité d’absorber l’excès d’humidité et la relâcher progressivement. Attention, la pouzzolane, fréquemment utilisée ne présente pas la même faculté et convient nettement moins bien.

Afin de maintenir une certaine humidité du sol pendant l’été, un paillage peut être bénéfique. Evitez toutefois l’utilisation d’écorces ou d’aiguilles de pin qui ont tendance à acidifier le sol mais privilégiez plutôt des débris végétaux à courte durée de vie telles que des feuilles, des pailles de céréales, des tontes de gazon. Nous conseillons de pailler uniquement pour les périodes chaudes et sèches de l’été. Nous déconseillons un paillage hivernal qui risquent de maintenir trop d’humidité dans le sol et d’entrainer un pourrissement des rhizomes. De plus, les Cypripedium ne nécessite aucune protection par rapport au froid en hiver sil ils sont installées au jardin.

Enfin, si vous avez peu d’expérience avec les Cypripedium, favorisez les variétés hybrides (Cypripedium ‘ventricosum red’, ‘Victoria’, ‘Gisela’, ‘Michael white’, ‘Inge’, ‘Sabine’…) qui sont plus vigoureuses, s’adaptent plus facilement et se multiplieront plus rapidement.

 

Calanthe

De manières similaires aux Cypripedium, les Calanthe apprécient les endroits qui restent frais. Elles aiment les ambiances protégées, les terres riches en humus, légères, fraîches, ponctuellement humides.

Plantez les Calanthe en situation protégée, en sous-bois clair et humide, ou même aux abords des points d'eau, en compagnie de Cypripedium, de fougères ou d'hostas.

La terre ne devra jamais se dessécher en été mais à l'inverse ne devra jamais être gorgée d'eau en hiver.Exposez-les, à mi-ombre, à la lisière des grands arbres.

Les Calanthe terrestres sont des plantes assez gourmandes en période de végétation: un apport d'engrais type géranium toutes les semaines à 1/2 dose de mi-mai à mi-septembre sera très profitable.

Les Calanthe résistent à une température minimale de -10°C à -15°C. Il est conseillé, au moins dans les régions aux hivers rigoureux de les protéger lors de longues périodes de gel (température inférieures à -10°C pour une longue période). Aucune protection n’est requise en dehors de ces périodes.

 

Bletilla

Petit bijou pour les amateurs de plantes originales, la Bletilla est facile à vivre dans des conditions favorables (sol humifère et frais). 

On l'utilisera en massif, rocaille, sous-bois ou même en pots. Dans une ambiance de sous-bois ou non loin d'un bassin, elle accompagnera les hostas, les sceaux de Salomon et les fougères. Elle s'adapte aussi bien aux climats humides qu'aux régions plus chaudes où il conviendra de l'arroser régulièrement. Elle se plaira à l'ombre des arbustes bas comme les santolines, Laurier-cerise Ottoluykens, buis ou Myrtus tarentina. Plante sans souci, elle remplira d'admiration les visiteurs convaincus que la culture d'une orchidée est une affaire de professionnel !

 

DactylorhizaEpipactis

Les Dactylorhiza et Epipactis sont des orchidées terrestres, répandues à l’état sauvage dans de nombreuses régions d’Europe qui sont très robustes et sont dotées d'une excellente rusticité. Les variétés proposées par Phytesia résistent à des températures largement négatives (-20°C).

La plupart des espèces de Dactylorhiza et d’Epipactis exigent des sols humides. Certaines espèces sont par contre plus tolérantes.

De manière générale, la majorité de ces orchidées préfèreront les emplacements mi-ombragés. Ne les placez toutefois pas à l’ombre totale. Les floraisons sont dans ce cas en général plus faibles et moins colorées. Beaucoup de ces espèces pourront également se développer dans des environnements plus ensoleillés, à conditions que le sol reste humide et frais pendant tout l’été. En cas de doute, privilégiez un emplacement mi-ombragé.

Comme pour les Cypripedium, favorisez les variétés hybrides plus vigoureuse (Epipactis ‘Sabine, Dactylorhiza ‘Foliorella’)

 

 

 

Partager ce contenu

Recherche dans le blog